L'emploi salarié marchand a légèrement progressé au premier trimestre


L’emploi salarié dans le secteur principalement marchand a progressé de 0,2 % au premier trimestre 2008 (+ 39 400 postes) et de + 1,5 % par rapport au premier trimestre 2007, selon des chiffres provisoires du ministère de l’Emploi.

Ces chiffres marquent un fléchissement dans le rythme de création d’emplois salariés, dont la courbe reste néanmoins bien orientée. Ils sont en retrait par rapport à la période récente (+ 63 000 postes au quatrième trimestre 2007, + 66 100 au troisième, + 62 500 au deuxième) et trois fois moins élevés qu’au premier trimestre 2007 (+ 118 500 postes).

Les économistes prédisent un ralentissement cette année après le dynamisme de l’année dernière à + 1,8 % (+ 327 800 postes).

Par secteur d’activité, au premier trimestre, la construction a continué de doper la création d’emplois, au rythme de + 0,8 % (+ 12 000 postes) et de + 4,1 % sur un an (+ 58 000).

Dans les services, le rythme a également été soutenu en début d’année à + 0,4 % (+ 42 900 postes) et 2 % sur un an (+ 217 700). A noter que les nombreux emplois d’intérimaires se rangent dans la catégorie tertiaire même quand il s’agit de missions effectuées dans l’industrie ou le bâtiment. Les effectifs salariés de l’intérim ont augmenté de 2,8 % au cours du premier trimestre (+ 18 100 postes) mais se sont effondrés en mars et ressortent en hausse de seulement + 0,1 % sur un an (+ 700 postes).

Dans l’industrie, les entreprises continuent de détruire plus d’emplois qu’elles n’en créent, au rythme de - 0,4 % sur le trimestre (- 15 500 postes) et de - 1,2 % sur un an (- 44 800), par le jeu des externalisations (recours à des prestataires extérieurs), restructurations, délocalisations.

 

Parallèlement, selon le ministère, le salaire mensuel de base (SMB) a augmenté de 1,1 % au premier trimestre 2008, à un rythme jamais vu depuis deux ans. Sur un an, le SMB progresse de + 2,7 %, moins vite que l’inflation observée entre mars 2007 et mars 2008 (+ 3,1 %), soit une perte de pouvoir d’achat de 0,4 point sur douze mois.

 

L’indice du salaire horaire de base des ouvriers (SHBO), pris en compte dans la revalorisation annuelle du Smic en juillet, a progressé de 1 % au cours du trimestre et de 2,9 % sur un an.

 

Travail-Emploi.com